top of page

REFLEXION DU MOIS

JUILLET ET AOUT 2024

Image Lettre du Mois 07 et 08.24.jpg

« Venez à l’écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu » (Marc 6, 31)

Nous voici à la fin d’une autre année pastorale, intense bien évidemment !

 

Chacun a contribué à la vie de notre communauté selon ses moyens et ses capacités. Certains plus épuisés que d’autres. Voici venu le moment d’entendre la voix de Jésus, Celui au nom de qui nous avons accepté notre mission (engagement) dans la communauté chrétienne, nous dire de venir avec Lui à l’écart, le moment de Lui rendre compte de nos moments de joies vécues et partagées ensemble, mais aussi nos moments de peines endurées individuellement ou collectivement. En tant que Chrétien, cette prise de temps pour rendre compte à Jésus est très importante et nécessaire.

 

Prendre du temps pour se mettre à l’écart, partir dans un endroit où on est seul à seul avec Lui. Prendre du temps pour partir vers un endroit calme, loin des agitations de ce que l’on a vécu et fait. Prendre la barque pour trouver cette forme « d’abandon intérieur » qui nous recrée. De temps en temps, on a besoin de ce temps de recueillement en silence où on est seul à seul avec soi et avec  Dieu ; c’est vraiment nécessaire. Et ce n’est qu’ainsi que nous retrouvons le sens profond de ce nous faisons et de ce qui nous fait vivre, le sens et la grandeur de l’amour, mais surtout la merveille de la présence de Dieu dans nos vies.

 

Ce n’est curieusement pas un temps de vacances, mais plutôt un temps de retraite qui ne dure que quelques jours et parfois même quelques heures ; juste le temps d’une traversée, juste le temps de se reprendre et de se régénérer avec Jésus, auprès de Lui car l’urgence de la même mission d’annonce est toujours et encore là. Ce sont des moments que j’appellerai des « haltes de paix » que le Seigneur voudrait qu’on s’accorde pour se fortifier et repartir ; et il nous assure de son secours bienveillant pour refaire nos forces. 

 

Bien que la volonté de Jésus reste toujours la même, aller dans un endroit désert avec ses disciples pour se reposer un peu, voici qu’à cet endroit, les foules les avaient déjà précédés, affamées et assoiffées de la Parole de vie. Jésus se laisse émouvoir par cette présence des foules, au point qu’il les voyait « comme des brebis sans berger ». Malgré notre fatigue, allons-nous comme Jésus, nous laisser émouvoir et faire ce qui s’impose au service du Royaume ? La bienveillance de notre Dieu ne connait pas de limite, elle s’inscrit tout simplement dans cet esprit de service gratuit qui valorise l’être humain, dans sa dignité d’enfant de Dieu.

 

Bon repos à vous chers, « bons et fidèles serviteurs » de l’UP "Les Cerisiers", vous qui avez été « fidèles en peu de choses » (fidèles pour les petites choses), seul le Seigneur lui-même vous vaudra votre service et vous fera entrer dans la Joie, la vraie Joie ! (cf. Matthieu 25, 21). 

 

P. Jean-Djosir Djopkang, responsable de l’UP « Les Cerisiers ».   

bottom of page