top of page

REFLEXION DU MOIS

MAI 2024

Image Lettre du Mois 05.2024.jpg

"Avez-vous reçu l'Esprit Saint quand vous êtes devenus croyants ?" (Act 19, 2)

 

" Avez-vous reçu l'Esprit Saint quand vous êtes devenus croyants ?". Saint Paul a posé cette question à un groupe de disciples, comme nous le dit saint Luc l'évangéliste, auteur du Livre des Actes des Apôtres (Act 19,2). Il est vraiment étonnant de voir la réponse que les disciples ont donnée à Paul : « Nous n'avons jamais entendu parler d'un Esprit Saint » (Act 19,2). Cinquante ans après la résurrection de Jésus et les événements de la Pentecôte, certains disciples ignoraient encore l'Esprit Saint. Les disciples que Paul a interrogés croyaient en Jésus mais n'avaient jamais entendu parler du Saint-Esprit. Bien qu'ils n'aient pas reçu le baptême au nom de Jésus, ils étaient toujours considérés comme ses « disciples ». 

Si nous comparons la réalité de l’Eglise actuelle avec celle de la première période de son histoire, nous constatons que nous avons reçu le baptême au nom de Jésus et que nous sommes devenus chrétiens, mais ces gens, que Paul a rencontrés à Éphèse, ne l'ont pas reçu et ont été appelés « disciples ». 

 

Nous avons également reçu le Saint Chrême en tant que sacrement de confirmation, ce qui signifie que nous allons vivre ce mystère en parlant, en entendant, en voyant, en comprenant, en donnant des conseils et en marchant chaque jour de notre vie, selon l'approche du Seigneur, le Maître, notre Rédempteur et Sauveur, Jésus-Christ. Recevoir l'Esprit Saint signifie sanctifier l’intégralité de notre personne humaine, en pensée, en parole et en acte, afin de ressembler à l'exemple auquel le Seigneur nous a appelés en témoignant de sa vie.

 

Devant ce tableau diversifié de la foi,  nous nous souvenons de la recommandation de Paul aux Thessaloniciens : « Mais éprouvez toutes choses, retenez ce qui est bon» (1 Th 5, 21). Dans la lettre de Jean, il a également écrit : « Bien-aimés, ne croyez pas à tout esprit, mais éprouvez les esprits, pour savoir s'ils sont de Dieu » (1 Jn 4, 1). 

 

Puisque nous avons un seul baptême, un seul Seigneur, un seul Esprit et un seul Dieu, regardons le principe de la foi, son achèvement, et réjouissons-nous de la conduite de son Saint-Esprit, sans nous laisser distraire par le « luxe » de l'époque, si nous voulons vraiment plaire à Dieu dans nos vies.

 

Père Marwan Atallah, co-responsable de l’UP « Les Cerisiers ».

bottom of page